Sri Lanka à dos d’éléphant

Le Sri Lanka, cette petite île au large de l’Inde est étonnamment riche de découvertes !

Entre des paysages à couper le souffle, une population super accueillante, des temples et monuments datant de plusieurs siècles et des éléphants à tous les coins de rue, on est allé de surprises en surprises !

Pause sri lankaise de 10 jours au printemps, mais pas à dos d’éléphant c’était juste pour la blague !

Notre visite du pays a commencé dès l’atterrissage et à 5h du matin, ça pique ! C’était parti pour 10 jours intenses !

Le 1er jour il y a eu Negombo c’est une petite ville de pêcheurs mais aussi une des seules villes catholiques de l’île (sacrés pêcheurs !) qui concentre donc beaucoup de petites églises décorées au néon façon temple hindouiste ! Etonnant !

Negombo on y va pour le marché de pêcheurs très tôt le matin, vous assisterez au spectacle des déchargements de poissons par centaines, dont des énormes thons, espadons et requins ! Puis au marchandage, pesage, test de la qualité de la chair et deal ! T’as limite l’impression d’être dans un film de Scorcese avec des mafieux vendeurs de crevettes !

Negombo c’est aussi de longues plages (west coast powaa) ! Les plages sont belles, l’eau est chaude mais un peu sale donc privilégiez la piscine de l’hôtel !

img_4318

On y a passé une nuit dans l’hôtel Jetswing sea mais il y a de nombreux hôtels, souvent de luxe, sur toute la côte, avec pas mal de bars et pubs à l’ambiance occidentale. L’acclimatation se fait donc en douceur !

Le 2ème jour : c’est parti pour le road trip, direction le Triangle culturel du Sri Lanka.

On a commencé par Dambulla pour visiter les temples bouddhistes troglodytes.

On en a profité pour faire un détour près du Heritance Hotel (5* niché au milieu de la forêt qui a l’air dingo !) où on a pu faire une ballade d’1h à dos d’éléphant autour et dans le lac de Kandalama (oui oui, petite baignade pour l’éléphant !)

Très sincèrement, c’est chouette comme expérience.

On est ballotté sur l’éléphant qui fait son petit parcours tranquillement en grignotant tous les branchages et herbes qu’il trouve.

Mais on ne va pas se mentir la captivité d’un animal c’est un gros problème (quand bien même il a l’air pépère et heureux dans l’eau !).

C’est la raison pour laquelle on a zappé la visite de l’orphelinat de Pinnawala et autre excursion touristique où l’animal est exploité !

Surtout que des éléphants on en croise partout au Sri Lanka même au bord de la route (lucky guys !).

On a terminé cette deuxième journée par l’escalade du rocher du lion à Sigiriya. On l’a fait en fin de journée pour avoir des températures plus fraîches mais je pense qu’il faut le faire le matin très tôt pour avoir encore moins chaud.

La montée est très physique voire périlleuse (avec des énormes, plutôt gigantesques même, nids de frelons menaçants !), ça monte raide et il y a de quoi avoir le vertige à certains moments.

Sur le chemin, vous croiserez la galerie des demoiselles de Sigiriya (peintures séculaires) dans une grotte à flanc de falaise.

A quelques mètres du sommet, il y a les fameuses pattes du lion qui a donné son nom au rocher. Profitez-en pour vous reposer un peu à l'ombre et boire avant le plein cagnard là haut !

Les dernières marches relèvent encore de l’acrobatie mais à l'arrivée, la vue, Pouah c’est magnifique avec la jungle qui s’étend à l’infini parsemée de quelques lacs et villages !

Pour la petite histoire, Sigiriya est l’ancienne capitale royale du Sri Lanka après que le roi Kassapa a choisi d’y construire sa forteresse au sommet du rocher. A 370 m de haut et avec une vue bien dégagée, il devait craindre l’ennemi !

Le 3ème jour au Sri Lanka ! On est parti visiter les vestiges de Polonnaruwa à la fois religieux avec des temples et statues de Bouddha, et aussi politiques puisqu’il s’agissait du siège du royaume cinghalais.

Le site est très très vaste, vous pouvez le faire à pied, à vélo ou en voiture, ce qui n’est pas du luxe avec les chaleurs étouffantes !

La visite se termine par 3 immenses Bouddhas sculptés à même la roche. (Pour garder l’effet wahou de surprise, on ne vous en montre qu’un)

L’après midi nous avons fait notre premier safari (ce mot sonne très old school non ?) ! Et c’était wahou ! Autant vous dire qu’on s’attendait à une expérience de dingue mais en fait c’est encore plus que ça !

C’est vraiment extraordinaire d’être à quelques mètres des animaux, voire quelques centimètres quand papa éléphant décide de charger ton 4×4 parce que ton guide veut te faire vivre des sensations fortes (sans te prévenir sinon c’est pas marrant !) et s’approche un peu trop près des bébés éléphants !

Sri Lanka

On ne dirait pas comme ça mais on a vu d’autres animaux : mangoustes, paons, oiseaux multicolores, singes… pas de léopards dans ce parc (testez plutôt celui de Yala ou Wilpattu où ils sont présents mais restent difficilement observables..).

On a passé deux nuits à l’hôtel kassapa lions rock qui est très bien, propre et calme. La piscine est très agréable en soirée pour se prélasser après la journée de marche et d’escalade et il y a même possibilité de s’offrir un massage aux huiles ayurvédiques pour plus de détente !

Si vous hésitiez à profiter d’un massage c’est clairement le bon moment après une telle journée : entre les 20km de marche et le parcours chaotique de la jeep dans la jungle, il faut détendre les muscles et les cervicales pour le reste du voyage !

Le 4ème jour on a fait route vers Kandy !

En chemin, on est passé au Nalanda Gedige c’est un temple situé tout pile tout poil au centre du Sri Lanka et c’est aussi l’un des plus vieux. L’endroit est inaccessible sans voiture / chauffeur à moins de vouloir perdre une journée pour le visiter.

On est également passé par Matale c’est la ville aux jardins d’épices ! Il y en a tout le long de la route.

Celui qu’on a visité n’était pas fifou, on s’attendait à quelque chose de très luxuriant avec des odeurs enivrantes ! Que nenni, c’est plutôt vendeur entêtant et visite expresse en 5 minutes top chrono d’un mini parcours avec des arbustes plantés en rang d’oignon mais sans saveur !

Il doit y en avoir des mieux, mais de là à dire que la visite d’un jardin d’épices vaille le détour… bref, le Sri Lanka est un pays d’épices mais faites plutôt un tour sur le marché de Kandy ou autre pour en trouver des moins chères et pleines de saveurs !

Sur la route vous croiserez aussi quelques temples hindouistes reconnaissables entre tous par leurs couleurs vives et les multiples petites sculptures de divinités.

Arrivés à Kandy, on a visité un atelier de batik : ces femmes créent de magnifiques motifs colorés sur des tissus en alternant application de cire chaude et trempage dans des bains de teinture.

Sri Lanka

Dans la soirée, on a assisté à un spectacle de danse traditionnelle dans un théâtre près du Lac : plein de costumes, des acrobaties et une marche sur des braises pour clore le show ! Divertissant mais sans plus !

 

On a passé la nuit à Kandy City hôtel avec un cafard dans la chambre qui faisait la taille d’un citron et était rapide comme l’éclair ! Bref l’hôtel n’est pas tiptop mais il est bien situé notamment pour faire un tour sur le marché de Kandy ou visiter le temple de la Dent.

Le 5ème jour (et tôt le matin) on a visité le Temple de la Dent qui abrite une relique de Bouddha (une dent ! bravo aux perspicaces !).

Kandy c’est la capitale religieuse du Sri Lanka et on le comprend vite en visitant le temple : beaucoup d’offrandes, de prières, de chants, de moines et surtout pendant la cérémonie de la Dent qui a lieu trois fois par jour ! Allez-y pendant l'une des cérémonies pour vous imprégner de l’ambiance et de la ferveur religieuse qui baignent les lieux (mais vous ne verrez pas la fameuse Dent !).

Après le Temple, on est allé se détendre dans les Jardins botaniques de Peradeniya tout près de Kandy.

Ce jardin botanique vaut la visite ! Les arbres sont séculaires, c’est luxuriant et il y a quelque chose de fascinant à être au pied d’un arbre tellement haut qu’on n'en distingue pas la cime ! Ce jardin est réputé pour sa collection d’orchidées également mais clairement on était plutôt fascinés par le gigantisme de la nature !

Sri Lanka

Puis on a fait route vers Nuwara Eliya en passant par les célèbres plantations de thé qui font partie de la richesse du Sri Lanka ! Le fameux thé de Ceylan qui entre dans la composition de l'English Breakfast Tea.

On a passé une nuit à l’hôtel Hill Club qu’on ne recommande vraiment pas. C’est une vieille maison coloniale où il peut être sympa de boire un verre ou dîner (avec costume exigé, loin d'être pratique à caser dans le sac à dos !). Mais pour le reste passez votre chemin ! C’est défraîchi, pas confortable et très bruyant (mauvaise isolation des chambres) !

Sri Lanka

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 6ème jour, on s’est (encore) levé aux aurores pour quelques heures de marches à Horton Plains jusqu’à World’s end (la fin du monde pour les francophones puristes). Les vacances au Sri Lanka ne sont pas de tout repos !

World’s End et Little world’s sont deux points de vue à flanc de montagne ou plutôt deux précipices (et sans protection donc gare aux imprudents !) avec une vue à couper le souffle !

L’après midi on a décidé d’abandonner la voiture pour lui préférer le train en direction d’Ella.

Sri Lanka

C'est un de nos meilleurs souvenirs ! Notre chauffeur ne comprenait pas pourquoi on voulait abandonner le confort de la voiture avec clim' pour s'entasser dans un train sans place assise garantie et à 40°. Il nous a demandé plusieurs fois si on était surs et répétait sans cesse qu'on pouvait changer d'avis ! Mais non, non ! On est monté dans ce train et c'était magique !

On s'est assis par terre, sur les marches d'une des portes d'accès au train, les pieds dans le vide et on a voyagé comme ça pendant 2h pour rejoindre Ella ! On a vu des paysages magnifiques, des femmes dans les champs de thé, des hommes derrière les bœufs à labourer les champs, des enfants faire coucou aux passagers !

C'est parfois sportif et il faut souvent rentrer les pieds au risque d'être écorché par les ronces mais vraiment c'est un moment unique et hors du temps !

Sri Lanka

On a passé la nuit à l’hôtel Melheim resort qui est une merveille !

Vraiment c’était un de nos préférés : un havre de paix qu'on recommande vraiment.

C'est super confortable, moderne et très propre avec des repas super copieux (mais ils sont un peu plus chers qu'ailleurs).

L’hôtel est posé au milieu de la forêt et le matin c’est réveil au son des chants des animaux : oiseaux, singes, grenouilles et gros lézards non-identifiables qui passent sans vous calculez ! L'hôtel concentre toute la beauté du Sri Lanka

Le 7ème jour, on s’est (enfin) reposé et on a profité d'une grasse matinée dans notre super hôtel.

On a ensuite pris la route pour Little Adam's peak et Ella Gap. A défaut d’avoir fait le vrai et grand Adam’s peak on s’est contenté du petit qui est très facile à grimper et qui offre un joli point de vue sur Ella Gap et toute la vallée autour.

Sri Lanka

En chemin pour le Parc Udawalawe, notre chauffeur nous a fait découvrir la Cascade Ravana Ella.

Elle borde la route, vous ne pourrez pas la manquer.

C'est le paradis des enfants qui s'amusent à sauter de bassins en bassins et sous les chutes d'eau.

 

Sri Lanka

L'après-midi on est arrivé dans le parc Udawalawe pour notre deuxième safari (j’ai l’impression de parler comme mon grand-père en utilisant ce mot !).

On a de nouveau été bluffés par la nature. Cette réserve est vraiment différente de la première, le paysage est plus "humide" et il y a plus de diversité d’animaux (paon, mangouste, singe, buffle, héron et autres oiseaux au plumage coloré!) mais ils sont aussi plus difficiles à débusquer les coquins !

 

 

 

On a fait nos deux safaris l’après-midi (by night comme diraient les sri lankais) c’est un moment idéal car avec les températures qui baissent (tout est relatif on avait encore facile 30°) les animaux sortent de leur cachette pour manger et aller boire ! Il y a aussi la possibilité de faire une sortie le matin, à la fraîche !

On a dormi au Grand Udawalawe safari resort : c'est un immense complexe hotelier à l'américaine (du moins, selon l'image que Sandra s'en fait !) avec des centaines de chambres, plusieurs bars et restaurants, des bassins et piscines en-veux-tu en voilà mais qui manque un peu de charme et d'authenticité. L'hôtel est assez moderne, bien conçu et est à seulement quelques minutes du Parc d'Udawalawe, donc idéalement situé.

Le dernier jour (J8 pour ceux qui comptent!), nous avons longé les côtes sud de l’île avant de rejoindre Galle.

En chemin, notre chauffeur nous a réservé une petite surprise en nous amenant sur le site de Buduruwagala.

C'est un lieu de culte dédié à Bouddha, dans une nature préservée, sans aucun touriste (vraiment aucun !) mais seulement quelques personnes profitant de la quiétude des lieux pour se recueillir et prier. Un véritable havre de paix.

Les paysages du Sud de l’île vont des rizières aux longues plages de sable blanc avec les pêcheurs traditionnels : ceux qui sont assis sur des perches au milieu de l'océan (genre épreuve de Koh Lanta – regardez la couverture du Lonely Planet !)

On ne les a pas pris en photo car il paraît que c'est un piège à touristes et sitôt la photo prise, des rabatteurs viennent vous soutirer quelques roupies (c'est un euphémisme) pour la photo souvenir.

La ville de Galle, comme une grande partie du Sri Lanka, a été touchée par le Tsunami de décembre 2004 mais les fortifications de la ville ont toutefois grandement contribué à la protéger. On vous conseille de faire le tour des remparts, si possible au coucher de soleil, et avec un peu de chance vous tomberez sur des joueurs de cricket (sport national !).

L'heure du retour a finalement sonné.

Mais le Sri Lanka n'avait pas fini de nous surprendre : en chemin pour l'aéroport, on s'est pris 1h d'orage comme jamais on pense en avoir vécu ! On ne voyait pas à 5 mètres… Entre Max qui flippait de prendre l’avion avec cette tempête et moi qui était terrorisée par le tonnerre, notre chauffeur a dû nous prendre pour des fous pendant la dernière heure de voyage ! Lui était vraiment pépère à rouler à 120km/h sur l'autoroute inondée avec des voitures sans phares, et parfois même arrêtées le temps que l'orage passe (grosse frayeur pour nous).

Finalement on n’a pas eu le temps de visiter Colombo mais ça ne faisait pas parti de nos priorités: on avait envie de nature, de forêt tropicale et d’éléphants avant tout ! Et on a été servi !

On est loin d’avoir tout vu du Sri Lanka et on a très envie d’y retourner !

Bien sûr on a mangé pendant ces vacances et c'était souvent épicé ! Le plat typique sri lankais c'est le Rice Curry (vous n'en voudrez plus au bout de 10 jours ahah !) qui est une déclinaison de petits plats épicés au curry du genre haricots verts, fruit du jacquier, betteraves, oignons, patate douce ananas avec de la viande ou du poisson et du riz.

Il y a aussi le fameux Dhal curry : des lentilles corail dans une crème coco épicée avec du riz (végétarien) !

Petit conseil entre nous : pensez à demander du riz basmati ! Le riz local a une odeur proche du fumier qui reste malgré la cuisson et certains cuisiniers le préparent mal, ce qui n'est franchement pas appétissant (mais pas immangeable, c'est juste l'odeur quoi !).

Dans les gourmandises locales, il y a également pleins de fruit : goyave, papaye, banane, mangues, ananas, coco.. et aussi des patties ou cutlets qui sont des beignets frits à base de lentilles ou des rotis qui sont des sortes de pains farcis.

La plupart des hôtels où on a séjourné proposait un buffet pour le petit déjeuner avec pleins de fruits frais, du pain style naan, des chutney, des boissons chaudes et des plats en sauce, des œufs et du bacon…de quoi faire un brunch ! Souvent le dîner est également proposé par l’hôtel et s'avère une solution confortable (d'un point de vue pratique si l’hôtel est isolé et sanitaire pour éviter les déconvenues !)

Niveau boisson on s'est essentiellement abreuvé de Lion Lagger, qui existe aussi en version "strong" qui tape la tête et en journée on s'est offert des jus de king coconut très rafraîchissants !

On a tout de même quelques adresses à partager !

Le Chill Bar à Ella qui porte bien son nom, avec une ambiance auberge de jeunesse très baba cool, et des cocktails maison très frais.

Le Priyamali Gedara près des temples de Pollonaruwa (enfin 15 min de voiture !) avec un buffet copieux, varié et très très bon de spécialités sri lankaises ! C'est propre, fait maison et frais ! En prime vous êtes installés avec une petite vue sur la nature et vous aurez peut-être la chance de voir des animaux passer !

On a organisé ce séjour avec une agence locale (sur les bons conseils d'amis) et on a eu la chance d'avoir un super chauffeur qui nous a baladés tout le séjour. Sans lui, on n'aurait pas pu en faire et voir la moitié. Il y a certes des bus et le train mais quand on compte nos jours de vacances, on veut juste profiter un maximum et pour ça, le chauffeur c'est l'idéal 🙂

Pour avoir baroudé sur les routes sri lankaises, sincèrement n'envisagez pas l'option location de voiture ! D'une part ça vous coûtera quasiment aussi cher que le chauffeur donc autant en profiter et d'autre part, ils roulent à gauche comme les anglais et pas de la meilleure des manières on va dire (soyons diplomates !).

On est parti avec la Sri Lankan Airlines qui assure des vols directs vers Colombo depuis Paris !

Bref si vous aimez la nature luxuriante, les cascades, les éléphants, les paons, manger épicé, Bouddha ou autres divinités, les belles plages et tout ce qu'on vient de vous décrire, foncez ! Le Sri Lanka c'est plein de vie !

Nos petits conseils pratiques :

  • Emportez un adaptateur électrique (le même qu'au Royaume Uni ! et oui petit perspicace, le Sri Lanka fait partie du Commonwealth)
  • Pensez à vous couvrir les épaules et les jambes pour les visites des temples – il faut privilégier les jupes longues, pantalons ou même le sarong local qui peut faire un souvenir sympa !
  • Pour la visite des temples, il faut enlever chapeau et chaussures donc les tongs ou autres chaussures faciles à retirer et enfiler sont bien plus pratiques les jours de visite de temple (tous les jours quasiment ahah !) et si vous avez un sac, mettez les dedans ça vous évitera les frais de gardiennage de chaussures (surtout que les sites touristiques sont chers !)
  • Une polaire et un kway sont indispensables surtout dans les hauteurs, le temps change très rapidement et il peut faire frisquet en soirée.
  • Beaucoup de Sri lankais parlent anglais mais "aayu-bowan" (bonjour), "karuna kara" (s'il vous plait) et "istuh-tee" (merci) avec notre bel accent françouille les amusent toujours !
  • Moustiquaire et toute barrière anti-moustique est IN-DIS-PEN-SA-BLE ! multipliez les protections même : ils pullulent et sont sacrément féroces les bestiaux !
  • Les jours de Poya (pleine lune) sont fériés, il y a des festivités dans les grandes villes du Sri Lanka mais pas d'alcool, alors inutile d'en commander au bar !

Partagez vos souvenirs ou posez-nous vos questions en commentaire, on y répondra avec plaisir !

PS : les photos sont ripoux en qualité mais on a zappé de prendre l'adaptateur pour charger la batterie de l'appareil photo ET la carte mémoire (bienvenue chez les boulets !).

En bonus, le gang des singes dépouilleurs de touristes ! Je suppose qu'il y a un chef dans la forêt – genre le roi Louis – qui collectionne les couvre-chefs et les appareils photo !

Published by

2 Replies to “Sri Lanka à dos d’éléphant

Laissez nous un petit mot