London calling

J’adore Londres – je crois qu’on pourrait y vivre en fait ! – donc dès que l’occasion se présente, on va boire des pintes et faire du shopping ! C’est l’effet London Calling – ne me remerciez pas pour la chanson dans la tête aujourd’hui :).

Comme y a pas que des pubs et Oxford street à la City, voici un aperçu de nos déambulations londoniennes.


London version punk (on profite de The Clash en fond sonore)

Camden Town – oui le quartier punk pourrait être une ville à lui tout seul !

 

Faites un tour sur le market pour déjeuner sur le pouce une cuisine cosmopolite et même française grâce aux super crêpes de bretons exilés !

xxxxxxxxxxx

 

Puis déambuler dans les puces pour acheter des pin’s Anarchy, de vieux vinyles des Sex Pistols ou des Libertines …

 

London version sa Majesté la Reine (God save the Queen en fond sonore !)

Voici Buckingham Palace sans la Reine – on n’a même pas vu un de ses toutous ! – avec la statue de la Reine Victoria juste devant (elle veille au grain !).

 

L’immense Hyde park avec le Royal Albert Hall et le Albert Memorial juste à côté.

xxxxxxxxxx

Pas très loin non plus Le Kensington Palace où vivent William et Kate depuis peu.


Tower Bridge – le plus mythique des ponts londoniens !

xxxxxxxx

 

Le Palais de Westminster (Houses of Parliament) – avec The Big Ben


L’Abbaye de Westminster où se sont mariés William et Kate et où, de manière générale, tous les événements royaux (mariage, baptême, obsèques) sont célébrés.


London version Hype (Here comes the sun en fond sonore)

Portobello road et Notting Hill avec ces jolies rues colorés et ces cafés très chics où bruncher et/ou prendre un thé !

 

Oxford et Regent Streets – ce sont les rues où faire du shopping – toutes les enseignes y sont : Topshop, Forever21, Urban Outfitters, Gap, Zara… et le fameux Liberty London – le Bon Marché local en plus chic peut être même !

Le Tate Modern Museum- ancienne centrale électrique désaffectée et transformée en musée d’art contemporain avec des installations folles rien que dans le hall !

xxxx

Piccadilly circus – c’est la version londonienne de Times Square avec beaucoup d’écrans publicitaires géants et des animations sur les trottoirs.

London version Kings College (Heroes en fond sonore)

Le Musée d’histoire naturelle ou l’occasion d’approcher de près un presque vrai T-rex !
J’en connais un qui se croyait dans jurassic park !

      

Le British Museum vaut également le détour – rien que le bâtiment est magnifique – et les collections à l’intérieur (notamment sur l’Egypte) sont très riches, bien expliquées et présentées – vous verrez notamment la fameuse Pierre de Rosette ! C’est accessoirement le décor du film « une nuit au musée » – on a les références ciné qu’on peut (no judgement)


La Cathédrale Saint Paul – en plein cœur de la City – a été construite après le grand incendie de Londres

xxxxxxxxxxxxxxxx

Le Trafalgar square – passage obligé si vous visitez The National Gallery – est une immense place avec une fontaine et la colonne de  Nelson (amiral anglais décédé pendant la bataille de Trafalgar) entourée de lions qui ont été fondus à partir du métal de la flotte française vaincue à Trafalgar (selon la légende !).

xxxx

The Covent garden – marché couvert avec des cafés et des petits commerces – une halte sympa en cas de pluie !

London pratico-pratique :

On a dormi au Citizen M Tower Hill avec une superbe vue sur la Tour de Londres (un must-see pour une première visite à Londres) – c’est un quartier assez calme mais très bien desservi avec les district et circle lines.

Le tarif de la chambre reste raisonnable et les chambres sont propres et bien conçues – c’est serré mais assez confort pour un week-end.

Mais surtout le bar living de l’hôtel est top, bonne ambiance et avec de quoi grignoter !



xxxxxxxxxxxxxxxx  x 

On a bu des pintes au Shakespeare’s Head près de Carnaby street – avec une préférence pour les I.P.A (bières anglaises destinées à l’exportation vers les Indes – fallait ravitailler les troupes !)

Mais aussi au Brewmaster près de Leicester square.

Pour les versions non alcoolisées du matin, on a pris nos Latte au Caffe Nero – dans le style de Starbuck’s mais en moins cher !

On a mangé des cookies miamoum – avec un cœur à la limite du coulant – de chez Ben’s cookie


On a déjeuné pleins de petits plats délicieux à partager chez Ceviche près de Oxford street.

Près de Portobello road on a opté pour Sun in splendour – mais je pense qu’il y a mieux (disons qu’on était affamés et frigorifiés avec une flemme de se traîner ailleurs).

La plupart des musées à Londres sont gratuits – ce n’est pas une mauvaise idée vu les données pluviométriques de la ville – et sont vraiment accessibles aux non initiés !

On a tenté notre chance à la Lottery (sans succès) pour assister à des comédies musicales via TodayTix – mais les rush tickets valent vraiment le coup si vous voulez vous faire plaisir dans un des Theater londoniens !

Pour se déplacer il y a des tickets journaliers à quasi 15£ – super chers mais très pratiques pour se bouger partout dans la capitale.

Si vous restez 3 jours ou plus, privilégiez l’Oyster Card (oui oui Oyster comme l’huître – va comprendre !) qui est beaucoup plus économique et qui se recharge au besoin.

Depuis Paris l’Eurostar vous dépose au cœur de Londres en 2h20 et les billets commencent à 39 € l’A/R en si prenant à l’avance.

En bonus tout ce qu’on a vu à Londres :

The Shard de l’Architecte Renzo Piano

Des décorations dans la rue près de Carnaby street

xxxxxxxxxxxxxxxx

Une très mythique cabine téléphonique anglaise – certaines sont des bornes Wifi – ici plutôt une poubelle !

Le tout aussi fameux logo des transports londoniens – décliné sur tout support pour les souvenirs d’ailleurs !

A Bobby in the Tube !

The London Eye – à environ 30 £ le tour (on ne l’a pas fait !)

Le Tower Bridge de nuit – faut dire qu’il est assez fascinant et emblématique – le côté flou est surement dû à la bière !

 

De très grands hommes

« What is the use of living, if it be not to strive for noble causes and to make this muddled world a better place for those who will live in it after we are gone?  » Churchill

« For to be free is not merely to cast off one’s chains, but to live in a way that respects and enhances the freedom of others. » Mandela

Un écureuil à Saint James Park qui vient dévorer n’importe quelle graine dans vos mains.

xxxxxxxxxxx

Le pub Blackfriar en mode Flatiron building

L’oeuvre très symbolique de Sheela Gowda (indienne) où des tresses de cheveux (près de 4km tout de même) sont accrochées à des pare-chocs de voitures – symbolisant les sortes de grigri indien accrochés aux voitures – un peu tiré par les cheveux (mouah ah ah je suis trop drôle !)

Vous le voyez le trombone en trombones ? Mise en abyme version art contemporain par Bela Kolàrovà (tchèque).

La mise en scène de Jane Alexander (Sud Africaine) avec des personnages anthropomorphiques dans un décor très victorien – bluffant

Louise Bourgeois (artiste française) a un espace dédié au Tate

 

Published by

Laissez nous un petit mot